Marek Dalik et Jan Vecerek sont déjà libres

01-10-2004

Les deux hommes qui avaient été mis en examen dans l'affaire de tentative de corruption d'un député ont été remis en liberté sur ordre du procureur général. Celui-ci a déclaré ce vendredi que la police n'avait pas apporté de preuves suffisantes dans cette affaire. Marek Dalik et Jan Vecerek, deux hommes très proches de Mirek Topolanek, le chef du principal parti de l'opposition ODS, sont accusés par le député Zdenek Koristka de lui avoir proposer une importante somme d'argent en échange de son vote à la chambre basse.

D'autre part, Zdenek Koristka a demandé des excuses au président de la République, Vaclav Klaus, par ailleurs fondateur de l'ODS, qui l'a qualifié de « personnage peu fiable » dans les médias. Vaclav Klaus, qui a indiqué connaître personnellement Koristka, a fait ces déclarations après que ce dernier a passé un test au détecteur de mensonges. C'est après ce test et sur la base de plusieurs autres témoignages que la police avait décidé d'entendre les deux hommes mis en cause.