Meurtre de Simona Monyová : la police pas alertée de violences conjugales

07-08-2011

La police de Brno n’avait pas été alertée de l’existence de violences conjugales au sein du couple de l’écrivaine tchèque Simona Monyová, tuée mercredi à l’arme blanche. D’après la police, le principal suspect est son époux. La porte-parole de la police de Brno a fait savoir que ni l’écrivaine, ni ses proches, n’avaient fait savoir que celle-ci était victimes de violences de la part de son conjoint. Auteur d'une dizaine de romans du genre de la collection française Harlequin depuis vingt ans, elle était âgée de 44 ans. Son époux, blessé pendant l’incident, est à l’heure actuelle soigné à l’hôpital, il devrait pouvoir être entendu par la police dès lundi.