Migrants : le président Zeman reproche à la Pologne d’avoir retourné sa veste

23-09-2015

Le président tchèque a vivement critiqué la Pologne, seul pays membre du Groupe de Visegrád (République tchèque, Slovaquie, Hongrie et Pologne) à avoir voté, mardi, en faveur de l’accord européen sur la répartition des réfugiés parmi les Etats membres. Miloš Zeman a justifié sa critique en expliquant que quelqu’un d’honnête respectait les engagements pris. Initialement, et comme ses partenaires au sein du Groupe de Visegrád, la Pologne s’était positionnée à plusieurs reprises contre le système de répartition des réfugiés voulu par la Commission européenne. Mardi, toutefois, le ministre polonais de l’Intérieur a fait marche arrière et s’est aligné sur la majorité, en expliquant que la solidarité avec les migrants et l’Europe était plus important pour Varsovie. Inversement, Miloš Zeman a félicité Robert Fico, qui a déclaré que tant qu’il serait Premier ministre, la Slovaquie ne respecterait pas les quotas.