Migration : devant les députés, Bohuslav Sobotka a qualifié les quotas de répartition de « solution morte »

14-09-2016

La République tchèque continue à ne pas être un pays cible pour les migrants et ne se trouve sur aucune de leurs routes principales en Europe. C’est en somme ce qu’a rappelé le Premier ministre aux députés ce mercredi. Lors de cette séance de questions, Bohuslav Sobotka a également défendu l’accord trouvé en mars dernier entre l’Union européenne et la Turquie, accord qui, selon lui, a permis de réduire le nombre de réfugiés en Europe. Par ailleurs, le chef du gouvernement a qualifié les quotas de répartition entre pays membres de « solution morte ».