Miloš Zeman écarte la possibilité que le projet de bouclier antimissile américain soit ressuscité

11-03-2014

Le chef de l'Etat Miloš Zeman a exclu que le projet de bouclier antimissile américain en Pologne et en République tchèque puisse renaître, considérant qu'il serait inefficace. Le porte-parole du Château de Prague, siège de la présidence tchèque, a indiqué que M. Zeman défendait son point de vue habituel sur la question de la participation tchèque à ce projet de défense américain, enterré en 2009 par le président Barack Obama et qui était officiellement présenté comme visant l'Iran mais que les Russes jugeaient orienté contre eux. En réaction à l'occupation russe en Crimée, le sénateur américain John McCain, ancien candidat à la Maison-Blanche, a proposé lundi de remettre au goût du jour cette idée de bouclier avec l'installation d'une station radar en République tchèque et d'un centre antimissile en Pologne. Ce bouclier antimissile avait suscité une vague de protestations en Europe centrale.