Miloš Zeman : la discussion avec Angela Merkel était calme et objective

29-08-2016

Le président de la République, Miloš Zeman, juge sa discussion avec Angela Merkel, qui a eu lieu lors de la visite de la chancelière allemande jeudi à Prague, de calme et objective. D’après ce qu’il a affirmé ce lundi dans un entretien pour la radio Frekvence 1, le chef d’Etat a défendu son opinion selon laquelle la fermeture des frontières de l’UE représenterait la meilleure solution afin de mettre fin à la crise migratoire. « A la différence de certains politiciens qui ont évité le thème de la migration, une de mes premières phrases était : 'Quand vous invitez quelqu’un chez vous, vous ne l’envoyez pas déjeuner chez les voisins.' Il s'agissait d'une allusion aux quotas de répartition de migrants », a-t-il indiqué. Miloš Zeman a ensuite discuté avec la chancelière de la situation en Grèce et en Italie et de la protection des frontières en Macédoine et en Bulgarie. Le politicien tchèque a indiqué que cela serait ennuyeux si Mme Merkel et lui-même étaient d'accord sur tous les points. « Les quotas ont été une absurdité totale. Tout le monde peut faire une erreur mais il faut ensuite le reconnaître », a ajouté le président.