Ministres et chefs d'entreprises réunis pour pallier les conséquences des sanctions russes

21-08-2014

Réunis au ministère des Affaires étrangères ce jeudi, le chef de la diplomatie, Lubomír Zaorálek, le ministre de l'Industrie et du Commerce, Jan Mládek, et les représentants de plusieurs entreprises tchèques ont discuté des possibilités de pallier les conséquences de la fermeture partielle du marché russe. "Nous recherchons des marchés alternatifs pour les domaines et les produits touchés par les sanctions", a déclaré Lubomír Zaorálek. Selon Jan Mládek il serait bon pour les exportateurs tchèques de s'orienter vers des pays comme la Biélorussie, le Kazakhstan ou l'Azerbaïdjan.