Monde du Livre : remise de l'anti-prix Skřipec distinguant le plagiat et la pire traduction de l'année

16-05-2014

Pour ses traductions de pièces de théâtre des dramaturges argentins Rafael Spregelburd et Eduardo Pavlovsky, Martina Černá a été récompensée de l'anti-prix Skřipec distinguant la pire traduction de l'année. Dans la catégorie des plagiats, c'est Petr Polák qui a remporté le gros lot, le jury ayant considéré qu'il s'était un peu trop inspiré des oeuvres des écrivains Charlotte Brontë et Robert E. Howard. Cet anti-prix est traditionnelle remis par le salon des traducteurs à l'occasion du festival du Monde du livre, dont la vingtième édition se déroule actuellement à Prague et qui est cette année placé sous le signe de la littérature hongroise.