Nouveaux retards dans les constructions des infrastructures de transport en République tchèque

14-04-2015

Le schéma des infrastructures de transport en République tchèque, qui vise notamment à planifier le développement des réseaux routier et ferroviaire, accuse à nouveau des retards, selon la documentation que doit présenter ce mercredi au gouvernement le ministre des Transports Dan Ťok. Des travaux pour une valeur totale de 60 milliards de couronnes, environ 2,2 milliards d'euros, ne seront pas achevés dans les temps cette année. Ces retards dans le développement des infrastructures ont été l'une des raisons qui ont conduit le précédent ministre, Antonín Prachař, à quitter ses fonctions en novembre dernier. Celui-ci avait promis que les constructions, notamment de routes d'autoroutes, atteindraient les 230 milliards de couronnes (plus de 8 milliards d'euros) pour la période 2014-2016. Le schéma actualisé table désormais sur des travaux d'une valeur de 200 milliards de couronnes (plus de 7 milliards d'euros).