Pas de nouveau vote de confiance si l'accord de coalition est modifié

19-06-2016

Dans le cas où les partis membres du gouvernement renégociaient certains points de l'accord de coalition, le nouveau texte ne ferait pas l'objet d'un nouveau vote de confiance à la Chambre des députés. C'est ce qu'ont convenu le premier ministre Bohuslav Sobotka, président du parti social-démocrate, et le ministre des Finances Andrej Babiš, leader du mouvement ANO, dans le cadre de l'émission politique dominicale de la Télévision publique tchèque. M. Babiš et sa formation demandent une révision de certains points de l'accord de coalition suite au conflit au sein du gouvernement à propos du projet de réorganisation de la police. Les deux hommes ont cependant estimé qu'il ne s'agirait pas de changer l'essence du texte mais de pouvoir prévenir de possibles futurs désaccords. Les leaders des trois partis de la coalition gouvernementale doivent se rencontrer mercredi prochain, après le retour de M. Sobotka de son voyage en Chine.