Pas fier de son passé communiste, Andrej Babiš a rendu hommage à Václav Havel

17-11-2019

Le courage de Václav Havel sous le communisme et lors de la révolution de velours a été admirable, a déclaré le Premier ministre Andrej Babiš lors d’un discours prononcé au Musée national à Prague, dimanche matin. Le chef du gouvernement a également remercié les fondateurs du Forum civique en 1989, tous ceux plus généralement qui ont été actifs dans la dissidence ou en exil, ainsi que ceux qui ont œuvré à l’adhésion de la République tchèque à l’OTAN et à l’Union européenne.

Souvent critiqué pour avoir collaboré avec la police secrète de l’ancien régime, la StB, dans les années 1980, Andrej Babiš a ajouté qu’il n’était pas fier d’avoir été membre du parti communiste. « Comme je l’ai déjà dit de nombreuses fois, je n’ai pas été à cette époque aussi courageux et engagé que Havel, par ailleurs je n’étais pas en Tchécoslovaquie en 1989 », a-t-il ajouté.

Dans son discours prononcé à l’occasion de l’inauguration d’une grande exposition consacrée aux événements de 1989, en présence de ses homologues hongrois, polonais, slovaque et allemand, Andrej Babiš a encore remercié tous ceux qui vont voter, qui expriment leur opinion à travers les urnes et qui ne sont pas indifférents au sort du pays.