Petr Hájek veut poursuivre en justice le chef de la diplomatie pour avoir tenu des propos outrageants

23-08-2011

Le vice-chancelier du président de la République, Petr Hájek, a annoncé mardi vouloir poursuivre en justice le chef de la diplomatie, Karel Schwarzenberg. Ce dernier, dans un entretien pour le magazine Týden, l'a traité de "sous-fifre" (poskok en tchèque) du président, qui dit tout haut ce que le chef de l'Etat pense tout bas notamment en ce qui concerne la récente Prague Pride. "Il s'agit d'un grossier outrage à l'institution de la présidence de la République", a rétorqué dans un communiqué Petr Hájek, qui déclare vouloir se défendre juridiquement.