Petr Nečas critique la sélection des pays à la conférence sur l’immigration organisée à Paris

30-08-2010

Le Premier ministre Petr Nečas a vivement critiqué, ce lundi, le fait que plusieurs pays membres de l’UE, y compris la République tchèque, n’aient pas été invités à la rencontre ministérielle dont le thème est le rapatriement des Roms bulgares et roumains de France. La réunion doit se tenir lundi prochain à Paris. Selon le programme du ministère tchèque des Affaires étrangères, le ministre Karel Schwarzenberg devait effectuer le même jour une visite de travail en France. Selon Petr Nečas, la sélection des pays est une « expression d’arrogance et de mépris » qui ne correspond pas à la bonne collaboration habituelle des pays de l’UE. Outre la Bulgarie et la Roumanie, la Belgique, qui préside pourtant actuellement l’UE, n’avait initialement également pas été invitée. Plus tôt, le chef de la diplomatie tchèque, Karel Schwarzenberg, avait indiqué qu’il trouvait « étrange » et « erronée » l’idée d’organiser une conférence sans les pays dans lesquels le problème en question a possède des racines certaines.