Plus de 300 personnalités tchèques appellent le Premier ministre Petr Nečas à signer le Pacte budgétaire européen

13-02-2012

Plus de 300 personnalités publiques tchèques souhaitent que la République tchèque adopte, tout comme vingt-cinq autres pays membres de l’UE, le Pacte budgétaire européen devant instaurer une discipline accrue des finances publiques des Etats membres. Parmi les signataires de la pétition, adressée au Premier ministre Petr Nečas, on trouve le président du Parti social-démocrate (principale formation d’opposition) Bohuslav Sobotka, le prêtre et philosophe Tomáš Halík, le cardinal Miloslav Vlk, l’ancienne présidente de l’Académie des Sciences Helena Illnerová ou encore la présidente du Comité tchèque d’Helsinki, Anna Šabatová. Représentée par Petr Nečas, la République tchèque a décidé, lors du sommet extraordinaire, tenu fin janvier à Bruxelles, de ne pas se rallier à l’union fiscale aux côtés de la Grande-Bretagne. Cette décision a ensuite été vivement critiquée par le chef de la diplomatie tchèque Karel Schwarzenberg. D’après les signataires de la pétition, la position du gouvernement marginalise la République tchèque au niveau européen et nuit à la crédibilité du pays.