Plus de 40% des Tchèques souhaitent que le président de la République signe rapidement le Traité de Lisbonne

06-10-2009

Selon un sondage réalisé par l’Institut SANEP, 43% des Tchèques souhaitent que le président de la République, Václav Klaus, signe rapidement le Traité de Lisbonne. 44% des personnes interrogées pensent également que le report de la signature du Traité nuit à la réputation du pays dans l’Union européenne. Après la victoire du « oui » lors du référendum en Irlande vendredi dernier, Notamment à cause de la farouche résistance que lui oppose le président Klaus, la République tchèque est le dernier pays de l’UE où la ratification du Traité de Lisobonne est encore incertaine, notamment à cause de la résistance que lui oppose le chef de l’Etat. Toujours selon le même sondage, 55% des Tchèques voteraient pour le Traité de Lisbonne si un référendum était organisé.