Plusieurs incidents ont accompagné les élections en République tchèque

08-10-2016

Un homme de la région de Liberec (Bohême du Nord) a contacté la police pour dénoncer que son nom avait été mis, contre sa volonté, sur une des listes des candidats pour des régionales. La police refuse toutefois de dévoiler le nom du parti en question, ainsi que d’autres informations sur l’affaire. L’auteur de cette fraude risque jusqu’à trois ans de prison. Il ne s’agissait pas de l’unique incident lors des élections régionales et sénatoriales partielles qui se sont tenues en République tchèque ces vendredi et samedi. A Chomutov, aussi en Bohême du Nord, on a du remplacer un membre de la commission électorale avec un taux d’alcoolémie de plus d’un pour mille. A Brno (Moravie du Sud), un autre membre de la commission est venu habillé d’un T-shirt portant des symboles communistes. Parmi les autres affaires, notamment plusieurs vols du drapeau tchèque.