Pour Bohuslav Sobotka, la République tchèque veut être « un membre lisible et actif » de l’UE

17-03-2015

La République tchèque entend être un « membre lisible » de l’Union européenne et avoir une attitude d’ensemble différente de celle qui était la sienne sous les gouvernements dirigés par les libéraux Mirek Topolánek et Petr Nečas, tous deux anciens leaders du parti civique démocrate (ODS). C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre Bohuslav Sobotka, ce mercredi, lors d’une conférence de presse consacrée au bilan de la politique européenne menée par la coalition gouvernementale depuis sa nomination en janvier 2014. Le chef du gouvernement, qui a été réélu président du parti social-démocrate vendredi dernier, a cité comme exemple l’adoption envisagée du pacte budgétaire européen, un document que les cabinets tchèques précédents avaient refusé. Dans les prochains jours, Bohuslav Sobotka discutera avec le président du Conseil européen Donald Tusk et le chef de la Commission européenne Jean-Claude Juncker à Bruxelles des priorités du gouvernement tchèque en matière de politique européenne. « Nous nous efforçons en tant que pays d’avoir une attitude qui nous permette de renforcer l’Union européenne et nullement de l’affaiblir. Nous considérons qu’adopter une attitude active vis-à-vis de notre qualité de membre est le meilleur moyen de défendre nos intérêts nationaux », a expliqué le Premier ministre.