Pour le chef de la diplomatie tchèque, un recours à la violence endommagerait grandement les relations entre l’Ukraine et l’UE

05-02-2014

Le nouveau ministre des Affaires étrangères, Lubomír Zaorálek, a déclaré que Viktor Ianoukovitch commettrait une erreur en recourant éventuellement à la force pour résoudre la crise politique en Ukraine. Selon le chef de la diplomatie tchèque, qui a reçu, ce mercredi, l’assistante du secrétaire d’Etat pour les affaires européennes Victoria Mudland, une telle décision endommagerait sur le long terme les relations entre Kiev et l’Occident. Lubomír Zaorálek estime que l’Ukraine a besoin et aura de plus en plus besoin de l’Union européenne pour relancer son économie. L’objectif est donc de trouver une solution pour empêcher une escalade de la violence en Ukraine.