Pour Topolanek, la présidence tchèque de l’UE a été marquée par Sarkozy

12-05-2009

Pour l’ancien Premier ministre Mirek Topolanek, la présidence tchèque a été sévèrement marquée par les relations conflictuelles avec le président français Nicolas Sarkozy. Une remarque que l’on peut retrouver dans un ouvrage qui vient de sortir intitulé « Cent jours à la tête de l’Europe ». Pour l’ancien chef du gouvernement tchèque, cette relation conflictuelle se serait articulée sur des oppositions fortes : ancien et nouveau membre de l’UE, petit et grand pays, pays régulateur et protectionniste contre pays à l’économie ouverte. Au contraire, Mirek Topolanek y note sa bonne entente avec José Manuel Barroso ou la chancelière allemande Angela Merkel. Des déclarations similaires avaient déjà été faites par l’ancien vice-Premier ministre chargé des Affaires européennes Alexandr Vondra et publiée dans Le Monde de la semaine dernière.

Ce mardi une soirée de concerts en soutien à Mirek Topolanke a été organisée par des artistes tchèques sympathisants du parti ODS. Un événement qui s'inscrit dans le cadre de la campagne électorale européenne du principal parti de droite.