Préhistoire : les chercheurs satisfaits des premiers résultats des analyses effectuées sur la Vénus de Věstonice

09-09-2016

Les nouvelles analyses réalisées sur la Vénus de Věstonice, la plus ancienne céramique connue au monde, propriété du Musée morave de Brno, satisfont les chercheurs. Ces tests, effectués à l'aide d'un scanner à rayons X d'un centre de recherche de la ville, ont déjà permis d'identifier des impuretés, dont l'origine est pour l'heure inconnue, dans la structure en argile de la tête et des jambes de la statue. En conférence de presse ce vendredi, Petr Neruda, du Musée morave de Brno a indiqué que 8 gigabytes de données avaient pour l'heure été collectées. Découverte en 1925 sur le site archéologique de Dolní Věstonice, en Moravie, cette petite figurine en argile représentant une femme serait vieille de 25 000 à 29 000 ans.