Presse : la République tchèque freine l'accord d'association entre l'UE et la Géorgie

09-03-2015

Le ministère tchèque des Affaires étrangères utilise l'accord d'association entre l'UE et la Géorgie comme moyen de pression sur Tbilissi afin de protéger les investissements de la société Energo-Pro dans le pays. C'est ce qu'écrit ce lundi le quotidien Lidové noviny, affirmant que le ministre Lubomír Zaorálek a confirmé l'information. De façon répétée, son cabinet a retiré l'examen de cet accord d'association de l'ordre du jour de la Chambre des députés. Ratifié par le Parlement européen en décembre dernier, ce document doit maintenant être validé par les parlements nationaux. Prague veut que les autorités géorgiennes revoient leur politique fiscale vis-à-vis d'Energo-Pro, qui est propriétaire de quinze centrales hydrauliques dans ce pays du Caucase.