Prestations sociales : la sKarta pourrait être utilisée comme carte d'assurance maladie

11-04-2013

Après le rejet, mercredi, de son projet de modification des règles d’utilisation de la sKarta, la ministre du Travail et des Affaires sociales Ludmila Müllerová voudrait étendre le champ d'action de cette carte de crédit qui a été tant critiquée. Elle pourrait être utilisée comme carte d'assurance maladie ainsi que pour d'autres institutions. Récemment, le Premier ministre Petr Nečas avait recommandé d’abandonner le plus vite possible ce projet de la sKarta,ü une carte bancaire dite sociale par l’intermédiaire de laquelle les bénéficiaires des prestations sociales sont censés recevoir leurs allocations. Très controversé, le système est critiqué de toutes parts depuis le début. En février dernier, la banque Česká spořitelna, qui gère le système de la sKarta et sert d’intermédiaire entre l’Etat et les bénéficiaires des prestations sociales, n’avait pas réalisé le virement sur les comptes de 15 000 personnes. La ministre du Travail et des Affaires sociales avait proposé notamment que les bénéficiaires des prestations sociales soient tenus de posséder cette carte, mais uniquement comme pièce d’identité. Son utilisation pour le versement des allocations aurait alors été facultatif, condition qui aurait permis à ses détenteurs de ne pas avoir nécessairement un compte à la Česká spořitelna pour pouvoir toucher les allocations.