Prix Nobel de médecine 2016 : les Tchèques apprécient les travaux de Yoshinori Ohsumi

03-10-2016

L’étude des mécanismes d’autophagie, effectuée par le Japonais Yoshinori Ohsumi, qui vient de recevoir pour ses travaux le prix Nobel de médecine et physiologie 2016, pourrait aider à atténuer les symptômes de certaines maladies et même ralentir le processus de vieillissement, estime le directeur de l’Institut tchèque de la génétique moléculaire, Václav Hořejší. L'autophagie est un mécanisme naturel qui consiste en la dégradation partielle du contenu de la cellule par la cellule elle-même. D’après Václav Hořejší, les scientifiques connaissent ce processus depuis plusieurs décennies. Les travaux de Yoshinori Ohsumi ont permis de décrypter son fonctionnement au niveau moléculaire.