Protection contre les armes biologiques

08-10-2001

On organisera, en République tchèque, des stages pour des médecins et des spécialistes d'épidémiologie qui leur permettront de diagnostiquer rapidement les maladies provoquées par des armes biologiques. Selon le ministre Gross, la République tchèque est capable d'assurer les moyens de protection individuelle contre les catastrophes et les attaques terroristes pour 35 à 36 % de la population. Dans quinze jours, le ministère de l'Intérieur préparera une information sur la façon dont il faut se comporter en cas d'un éventuel attentat terroriste.