Protection des frontières : le chef de la diplomatie tchèque se dit convaincu du bien-fondé de l’aide aux pays des Balkans

15-02-2016

Parallèlement à la tenue de ce sommet, le ministre des Affaires étrangères s’est dit convaincu qu’aider les pays des Balkans à faire face aux flux de migrants qui arrivent sur leur territoire avait « un grand sens ». Lubomír Zaorálek a fait cette déclaration lors de son arrivée à Bruxelles, ce lundi, où il participe à une réunion avec ses homologues des Vingt-huit. Le chef de la diplomatie tchèque a ainsi réagi aux réserves formulées par l’Allemagne relatives au sommet du Groupe de Visegrád (V4) qui se tient à Prague ce lundi. Lubomír Zaorálek a affirmé qu’expliquer la position tchèque à l’Allemagne ne serait pas compliqué et que cela ne remettait pas en cause la mise en place de mesures européennes communes. Tandis que les pays du V4 envisagent de fermer la route dite des Balkans pour limiter les arrivées de migrants en provenance du Proche Orient, la chancelière Angela Merkel préfère qu’une solution à la crise soit trouvée avec l’aide de la Turquie.