Protestations des universités tchèques : le ministre de l’Education propose des frais de scolarité pour des études prolongées

27-02-2012

Les étudiants et les représentants de 18 universités et établissements d’enseignement supérieur du pays ont commencé ce lundi « la semaine de l’inquiétude», selon le mot d’ordre des protestataires. Les étudiants et les académiciens s’opposent aux réformes de l’enseignement supérieur qui devraient être débattues par le gouvernement dans les prochaines semaines. Ils En reprochent au ministère de soumettre des réformes dangereuses pour l’autonomie des universités et de contribuer à l’endettement massif des étudiants. En réagissant à ce mouvement de protestation, le ministre de l’Education Josef Dobeš a annoncé, ce lundi, vouloir renoncer au projet d’introduction des frais de scolarité. Ces derniers pourraient être remplacés par des frais pour des études prolongées, ainsi que pour des études simultanées.