Quinze femmes accusées de soutien au mouvement néo-nazi

13-02-2012

Les policiers de l’Unité de lutte contre le crime organisé ont accusé quinze femmes de soutien et de propagation de l’idéologie du mouvement néo-nazi Resistance Women Unity (RWU). L’information a été communiquée par le porte-parole de cette unité spéciale, Pavel Hanták. D’après la police, ce mouvement serait une branche féminine d’une formation d’extrémistes tchèques appelée la Résistance nationale. Les femmes inculpées sont âgées de 21 à 32 ans. Depuis 2007, elles ont participé à l’organisation de plusieurs rassemblements d’extrême droite. Elles risquent une peine allant jusqu’à huit ans de prison.