Rapport Social Watch : les femmes davantage menacées par la pauvreté que les hommes

07-03-2017

Les femmes en République tchèque risquent davantage de tomber dans la pauvreté que les hommes. C'est la conclusion du rapport sur l'égalité hommes-femmes publié ce mardi par la branche tchèque de la plate-forme Social Watch, à l'approche de la Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars. La pauvreté menace en premier lieu les femmes seules, surtout quand elles ont des enfants, ainsi que les retraitées seules. D'après les statistiques, la probabilité de tomber dans la pauvreté est près de trois fois plus élevé pour les familles monoparentales par rapport aux autres familles. Aussi, un cinquième des femmes âgées de plus de 65 ans sont pauvres, contre un dixième des hommes de la même tranche d'âge. Les salaires des femmes sont en général moins élevés et cela impacte sur le niveau de leurs pensions de retraite. L'organisation Social Watch alerte aussi sur le problème que constituent les violences faites aux femmes. Selon le rapport, presque un tiers des femmes de plus de 18 ans ont déjà été victimes de violences domestiques. En République tchèque, cela correspond à une population de 1,2 million de femmes.