Réactions des politiques tchèques après la fusillade à Munich

23-07-2016

Après la fusillade survenue vendredi soir dans un centre commercial de Munich, le premier ministre Bohuslav Sobotka a exprimé sur Twitter ses condoléances aux victimes de cette attaque et à leurs familles, ainsi que le soutien et la solidarité de la République tchèque à l'Allemagne et à la Bavière. D'autres politiciens tchèques ont également réagi, tels que le ministre des Affaires étrangères Lubomír Zaorálek, qui a parlé d'un acte "barbare". Son ministère a annoncé ce samedi qu'il n'y avait pas de ressortissant tchèque parmi les neuf victimes et les dizaines de blessés de la tuerie. La police tchèque a un temps intensifié la surveillance de la frontière avec l'Allemagne, un dispositif auquel il a été mis fin quand le corps sans vie de l'assaillant présumé a été découvert à un kilomètre du centre commercial. Bien que les motivations du tueur, qui serait un jeune homme de 18 ans germano-iranien, restent floues, le porte-parole de la présidence tchèque Jiří Ovčáček n'a pas attendu d'en savoir davantage pour parler sur Twitter de "terrorisme islamiste".