Recherche de l’eurocommissaire tchèque : réactions et tergiversations

08-11-2009

C'est la confusion qui règne autour du choix du futur commissaire européen pour la République tchèque. Après avoir décliné décliné le poste, le Premier ministre Jan Fischer avait appelé l’ODS et le ČSSD à continuer leurs pourparlers afin de trouver un nom qui leur conviennent. Une décision qui a surpris Mirek Topolánek, le chef de l’ODS, qui ne comprend pas ce revirement. D’après lui, Jan Fischer avait bel et bien montré son intérêt pour ce poste. D’après un sondage internet, 82% des personnes interrogées ne souhaiteraient pas voir Jan Fischer partir pour Bruxelles et 81% lui expriment leur soutien en tant que chef du gouverment.

Ce dimanche Jan Fischer a fait part au président tchèque Václav Klaus de son choix, qui s’est dit satisfait de la décision de son Premier ministre. D’après la télévision publique tchèque, le candidat de Jan Fischer, et de son gouvernement, serait l’actuel gouverneur de la Banque nationale tchèque, Zdeněk Tůma. Jan Fischer a fait savoir qu'il avait proposé la candidature de celui-ci lundi dernier aux deux grands partis tchèques, si ceux-ci n'arrivaient pas à se mettre d'accord. Le chef de l’ODS Mirek Topolánek a fait entendre sa différence en faisant savoir qu’il ne soutiendrait pas cette candidature. Mirek Topolánek et Jiří Paroubek (ČSSD) doivent rencontrer Jan Fischer ce dimanche soir pour une table-ronde.