Relations avec la Chine : pour Miloš Zeman, Prague était par le passé soumis à la pression de l'UE et des Etats-Unis

28-03-2016

Dans un entretien accordé à la chaîne de télévision chinoise CCTV, le président tchèque Miloš Zeman, qui reçoit ce lundi son homologue chinois Xi Jinping, estime que si les relations entre les deux pays étaient mauvaises par le passé, cela était dû au fait que le gouvernement tchèque de l'époque était soumis aux pressions de l'Union européenne et des Etats-Unis. "Désormais, nous sommes de nouveau un pays indépendant et nous élaborons notre politique étrangère en fonction de nos intérêts", a-t-il expliqué. "Nous n'intervenons pas dans les intérêts des autres pays et cela explique selon moi ce nouveau départ", a poursuivi le chef de l'Etat. Le premier ministre Bohuslav Sobotka, qui rencontrera Xi Jinping mardi, a également fourni des réponses écrites à des questions de la chaîne CCTV. Le social-démocrate espère que la République tchèque deviendra pour la Chine un nœud aérien et un centre financier pour l'Europe centrale.