Relations tchéco-grecques : Prague calme le jeu

03-09-2011

Les relations tchéco-grecques sont suffisamment fortes et jouissent d’une tradition suffisamment longues pour ne pas être entravées par une phrase : c’est en somme ce qu’a indiqué la diplomatie tchèque suite à la critique formulée par le Premier ministre grec. Suite à un entretien accordé en milieu de semaine par le président tchèque au quotidien Právo, dans lequel Václav Klaus reprochait en somme aux Grecs de boire de l’ouzo en passant du bon temps malgré la crise, Georges Papandréou a réagi en accusant Václav Klaus « d’antieuropéisme populiste ».