Salaires : préavis de grève chez les chauffeurs de bus tchèques

15-02-2017

Le syndicat des transports routiers a lancé, ce mercredi, un préavis de grève, avec pour objectif de dénoncer des bas salaires des chauffeurs de bus. Ces derniers se plaignent que seule une petite partie des employeurs dans ce secteur, donc le plus souvent des régions, respectent la hausse des salaires minimum de 71 à 98 couronnes par heure (de 2,6 à 3,6 euros). Or, ce changement a été prévu par le gouvernement déjà pour le mois de janvier dernier. Les syndicalistes ont annoncé que les quelque 11 000 chauffeurs de bus étaient prêts à faire grève. Les régions, pour leur part, argumentent par le manque d’argent et invitent le gouvernement à leur accorder une aide. La position du cabinet reste pour l’instant incertaine : si le Parti social-démocrate est favorable à un meilleur soutien de la part de l’Etat, cette idée déplaît au mouvement ANO, et notamment à son leader, le ministre des Finances Andrej Babiš. La décision d’organiser ou non un mouvement de protestation sera prise lundi prochain, après une rencontre entre le gouvernement et les représentants de l’Association des régions, a fait savoir le président du syndicat, Luboš Pomajbík.