Schwarzenberg: l'hystérie tchèque à propos des réfugiés symptôme d'un "complexe d'infériorité" et de "petitesse"

31-10-2015

"Petitesse" et "complexe d'infériorité" sont selon Karel Schwarzenberg les maux dont souffrent la société tchèque qui expliquent l'hystérie à propos de la crise migratoire. L'ancien chef de la diplomatie l'a déclaré lors de la conférence organisée samedi à Prague sur le thème de "la République tchèque à l'ère de la mondialisation". Réagissant indirectement aux propos sur les migrants musulmans de Miloš Zeman, contre lequel il a perdu la dernière présidentielle, K. Schwarzenberg a ajouté: "Quand quelqu'un a une couleur un peu différente ou s'est converti à l'Islam il y a des siècles alors on fait dans notre culotte".