Selon la banque UniCredit, l’économie de la République tchèque ne serait pas en récession

06-04-2012

Contrairement à ce qui avait été annoncé en début d’année, l'économie tchèque continuerait de croître. C’est du moins l’avis de l’analyste de la banque italienne UniCredit, Pavel Sobíšek. Conclusion optimiste fondée sur les révisions à la hausse de la balance commerciale tchèque. Rappelons qu'un pays est considéré en récession lorsque deux trimestres consécutifs présentent une diminution de l’activité économique. Selon l’Institut tchèque de statistique (ČSU), les troisième et quatrième trimestres ont connu une baisse de 0,1% de leur produit intérieur brut. Toutefois, l’augmentation de près de sept milliards de l’excédent commercial au cours du dernier trimestre 2011 permettrait d’envisager une révision positive de l’évolution du PIB en fin d’année. Au lieu de la baisse observée par l’Institut de statistiques, selon Pavel Sobíšek, le quatrième trimestre aurait enregistré une augmentation sensible de la productivité, notamment dans le secteur automobile, l’un des principaux moteurs de l’économie tchèque.