Selon le Premier ministre, la République tchèque ne va pas relâcher la pression diplomatique dans l’affaire des enfants tchèques retirés à leurs parents en Norvège

10-02-2015

D’après les déclarations du Premier ministre, Bohuslav Sobotka, la République tchèque ne va pas relâcher la pression diplomatique exercée à l’encontre de la Norvège, dans l’affaire des frères Michalák, qui ont été retirés à leur mère par les autorités norvégiennes au mois de mai 2011. Le directeur du bureau pour la protection juridique internationale des enfants de Brno, Zdeněk Kapitán, doit se rendre en Norvège dans les jours à venir, afin de discuter avec les autorités locales, sur la fréquence des visites entre les deux enfants et leur mère et d’autres proches, ainsi que sur l’apprentissage de la langue tchèque. Le Premier ministre, qui est en attente d’une réponse de la part de son homologue norvégienne, a néanmoins affirmé qu’il n’avait aucunement l’intention de se placer dans le rôle d’un juge, mais qu’une évaluation objective de la situation ainsi qu’une prise en compte de l’intérêt des enfants et de la famille étaient nécessaires.