Selon Prague, les deux Tchèques arrêtés en Turquie ne participaient pas à des activités terroristes

25-11-2016

Les deux Tchèques arrêtés en Turquie la semaine dernière alors qu’ils tentaient de se rendre en Syrie n’avaient pas l’intention de participer à des activités terroristes. C’est ce qu’a indiqué le ministère des Affaires étrangères tchèque jeudi dans un communiqué mis en ligne sur son site. Mercredi déjà, le chef de la diplomatie Lubomír Zaorálek avait déclaré qu’il espérait que la jeune étudiante et le travailleur humanitaire arrêtés par la police turque dans le sud-est du pays, allaient pouvoir être expulsés de Turquie tout en précisant que cela nécessitera du temps. Toujours selon le ministère, les deux Tchèques sont accusés par la police turque d’être des membres d’une organisation terroriste armée et risquent de lourdes peines. Ankara considère en effet les Unités de protection du peuple (YPG), une milice de Kurdes syriens à laquelle les deux Tchèques avaient précédemment affirmé leur appartenance sur les réseaux sociaux, comme une branche du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), une organisation que la Turquie et tous les Etats Européens rangent parmi les groupes terroristes.