Selon une cour d'appel londonienne, Viktor Kožený ne sera pas extradé des Bahamas

28-03-2012

Le comité judiciaire du Conseil d'Etat de la reine d'Angleterre, dernière instance judiciaire de certaines des anciennes colonies britanniques, a décidé ce mercredi que l'hommes d'affaires tchèque Viktor Kožený ne devait pas être extradé des Bahamas vers les Etats-Unis. Le Conseil a refusé l'appel américain contre le verdict des tribunaux des Bahamas, selon lesquels Kožený n'a pas commis de crimes nécessitant une extradition. Le Conseil a estimé que cet appel n'était pas de son ressort. Les Américains soupçonnent Viktor Kožený d'avoir versé des pots-de-vin dans le cadre d'une tentative de privatisation de l'industrie pétrolière en Azebaïdjan. Viktor Kožený avait fait fortune lors de la privatisation en République tchèque après 1989. Il vit aux Bahamas depuis 1995. La République tchèque, où il est poursuivit pour des maleversations, s'efforce de le faire extrader en vain depuis des années. La police des Bahamas avait arrêté l'homme d'affaires en 2005 après la demande d'extradition américaine, mais celui-ci avait été relâché au bout de 19 mois grâce à une caution de 300 000 dolars.