Si le gouvernement tchèque ne révise pas ses plans d’austérité, les syndicats passeront aux protestations

06-08-2010

Si le gouvernement tchèque ne réagit pas aux arguments des syndicats et cherchera à imposer à tout prix ses plans d’austérité, les syndicats procéderont à des protestations. C’est ce que les représentants des syndicats ont déclaré, ce vendredi, lors d’une conférence de presse de la Confédération syndicale tchéco-morave. « Notre objectif est de trouver un compromis. Si nos arguments ne sont pas respectés, nous passerons à l’action, » a déclaré Josef Středula, président de l’Union syndicale Kovo qui est la plus importante union syndicale du pays. D’après Josef Středula, certaines institutions administratives pourront manquer de moyens à un tel point qu’elles ne pourront pas travailler.