Six plaintes concernant l’élection présidentielle portées auprès de la Cour administrative suprême

27-11-2012

La Cour administrative suprême a reçu déjà six plaintes concernant les élections présidentielles au suffrage universel direct en République tchèque qui doivent avoir lieu les 11 et 12 janvier prochains. Parmi les personnes qui ont porté ces plaintes il y a le sénateur Tomio Okamura, l’avocate Klára Samková, l’ancien dissident Petr Cibulka et le juriste Karel Světnička. L’homme d’affaires Vladimir Dlouhý, qui avait été rayé comme Tomio Okamura de la liste des candidats à l’élection présidentielle, a déjà annoncé son intention de porter plainte également. Les plaignants mettent en cause en général le procédé du décompte des signatures non indentifiables figurant sur la pétition en faveur de leurs candidatures, procédé utilisé par le ministère de l’Intérieur. La Cour administrative doit se prononcer sur ces plaintes au plus tard le 13 décembre prochain.