Sommet de l’UE : Prague continue à menacer de bloquer la mise en place de la supervision bancaire

19-10-2012

La République tchèque entend toujours bloquer la création du projet de surveillance commune des banques européennes, a annoncé le Premier ministre Petr Nečas ce vendredi, à l’issue de la première journée du Conseil européen qui rassemble à Bruxelles les chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres l’Union européenne. Le président tchèque Václav Klaus s’est lui aussi opposé à l’idée de la supervision bancaire. Il s’agit, d’après-lui, d’une « solution artificielle, indirecte et mauvaise. » Petr Nečas a pour sa part déclaré que la République tchèque n’était pas le seul pays à adopter une attitude réservée à l’égard de ce projet : « D’autres pays aussi, comme par exemple la Suède, ont soulevé le fait que nous ne connaissons pas la forme concrète de toutes les propositions relatives à l’union bancaire », a dit le Premier ministre. Le gouvernement craigne notamment que le projet ne menace la stabilité du système financier tchèque.