Sommet européen - Migrations: pour Bohuslav Sobotka, les différentes solutions proposées ne sont pas incompatibles

19-02-2016

Les différents plans visant à résoudre la crise migratoire ne sont pas opposés, a estimé le Premier ministre tchèque, ce vendredi à Bruxelles, à la sortie du sommet européen consacré aux migrations. Selon Bohuslav Sobotka, la priorité commune à l’ensemble des pays membres de l’UE reste que la Grèce et la Turquie respectent leurs engagements. Le chef du gouvernement a répété que la solution proposée par le groupe de Visegrád (ou V4 qui réunit la République tchèque, la Hongrie, la Pologne et la Slovaquie), qui consisterait à déplacer les frontières de l’espace Schengen en renforcer les contrôles entre la Bulgarie et la Turquie, entre la Bulgarie et la Grèce et entre la Macédoine et la Grèce, n’était qu’un plan de réserve. Toutefois, Bohuslav Sobotka a admis que le V4 était un peu plus sceptique que le reste de l’Europe quant à la capacité de la Grèce et de la Turquie à freiner et à mieux gérer les afflux de migrants en provenance du Proche-Orient.