Sommet européen : plusieurs pays, dont la République tchèque, font capoter l’accord climat

21-06-2019

La République tchèque, l’Estonie, la Hongrie et la Pologne ont refusé l’objectif de neutralité carbone pour 2050. Les dirigeants des 28 Etats membres ne sont pas parvenus à trouver un accord pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de manière significative d’ici à cette date, en raison du blocage de ces quatre pays opposés à l’inclusion d’une date explicite. « Je n’imagine pas qu’il n’y ait aucune émission (de gaz à effet de serre) en 2050, » a déclaré le Premier ministre tchèque Andrej Babiš, avant la réunion des Vingt-Huit, jeudi. D’après lui, l’Union devrait se concentrer plutôt sur des objectifs climatiques à court terme fixés à 2030. Le nouvel accord ne peut pas mettre en danger l’économie tchèque et l’emploi, a estimé le chef du gouvernement tchèque.

La prochaine rencontre pour remettre l’accord sur la table sera en octobre, lors d’un sommet à la fin du mois qui sera le dernier de Jean-Claude Juncker en tant que président de la Commission. Un sommet qui sera néanmoins dominé par le Brexit puisque le Royaume-Uni est censé quitter l’Union européenne à minuit le 31 octobre. Une version finale des conclusions du jeudi 20 juin indique que l’UE « garantira une transition vers une Union neutre en carbone conformément à l’accord de Paris », mais ne mentionne plus la date de 2050 qui apparaissait dans la dernière version des conclusions.