Sondage : 65% des Tchèques contre l'abolition des décrets Beneš

04-12-2009

Selon un sondage réalisé par l'agence CVVM et publié vendredi, près de deux tiers des Tchèques (65%) sont d'avis que les décrets Beneš, qui ont donné un cadre légal à l'expulsion de la minorité allemande de Tchécoslovaquie, doivent rester en vigueur et ne peuvent être remis en question. Il ya deux ans, un sondage similaire avait montré qu'un Tchèque sur deux était de cette opinion. La question d'une potentielle abolition des décrets Beneš a récemment été remise au centre de l'attention par le président Klaus, qui a refusé de signer le traité de Lisbonne tant qu'une garantie sur cette question n'était pas accordée à la République tchèque.