Sondage du CVVM : 92% des Tchèques estiment ne pas pouvoir influencer la solution des problèmes de leur pays

13-03-2010

La majorité des Tchèques estiment n’avoir aucune possibilité d’intervenir dans la solution des problèmes du pays. C’est ce qui ressort d’un sondage effectué par l’agence CVVM. 92% des personnes interrogées estiment, en effet, pouvoir s’exprimer sur les problèmes de la société, sans avoir toutefois la possibilité de participer à leur solution. La majorité des Tchèques sont également très sceptiques sur la question demandant si et dans quelle mesure l’opinion publique peut influencer le travail du gouvernement. Un peu plus optimistes dans leurs réponses sont des diplômés d’études supérieures, des électeurs de l’ODS et des citoyens penchant vers une tendance politique de droite.