Suite à la critique de l’OLP, la diplomatie tchèque confirme soutenir pleinement le processus de paix au Proche-Orient

05-10-2013

La République tchèque soutient pleinement le processus de paix au Proche-Orient. C’est ce qu’a fait savoir le ministère des Affaires étrangères, ce samedi, en réaction à la critique émise vendredi par l’Organisation pour la libération de la Palestine (OLP). Celle-ci rejetait la proposition du président de la République, Miloš Zeman, de déplacer l’ambassade de République tchèque en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem. L’OLP estime que cette proposition nuit aux négociations pour le processus de paix entre Israël et la Palestine. « Tant dans le cadre de l’Union européenne que dans celui de nos relations bilatérales avec les deux parties, la République tchèque appelle à des négociations de paix directes », explique dans un communiqué la diplomatie tchèque. Celle-ci affirme qu’un accord entre les deux Etats constitue la seule solution possible, afin qu’Israël et la Palestine puissent vivre dans la paix et la sécurité. Lundi, le président Miloš Zeman, accompagné d’une importante délégation ministérielle et de chefs d’entreprises, entamera une visite de quatre jours en Israël.