Transparency International pointe du doigt de possibles malversations dans la gestion de la Galerie nationale

21-05-2019

Dans une lettre transmise au ministère de la Culture, Transparency International signale l’existence de possibles malversations dans la gestion de la Galerie nationale, notamment dans la signature de certains contrats. Selon l’ONG, ces contrats témoignent de tentatives de contourner la loi sur l’attribution des contrats publics notamment. Dans certains cas, il pourrait même être question de conflit d’intérêts. Transparency International a appelé le ministère à mettre en œuvre de nouveaux contrôles à la Galerie.

Cette information intervient alors que le ministre de la Culture a limogé à la mi-mars le directeur de la Galerie nationale, Jiří Fajt, contre lequel il a également déposé plainte. Suite à une vague de soutien et d’indignation, le ministre de la Culture a annoncé récemment sa démission pour la fin mai. Selon le directeur de Transparency International David Ondráčka, les constats faits par l’organisation précèdent le limogeage de Jiří Fajt et seraient plus conséquents que les raisons pour lesquelles ce dernier a été remercié. « Ces possibles malversations ne concernent pas uniquement Jiří Fajt, mais il existe des soupçons de possibles conflits d’intérêts relatifs à d’autres personnes, » a-t-il déclaré à la Radio tchèque.