Un accord sur le désendettement de la santé publique tchèque

03-06-2005

L'Etat investira des milliards de couronnes dans la santé publique tchèque. Les salaires des médecins et des infirmiers devraient augmenter de 8 % à partir de septembre prochain. Par contre, les établissements hospitaliers devront adopter des programmes restrictifs pour réduire leurs dépenses. Tel est le résultat des négociations ayant réuni, ce vendredi à Prague, des délégués du gouvernement, des médecins, des caisses d'assurance maladie et des hôpitaux. Selon la directrice de la Caisse générale d'assurance maladie Jirina Musilkova l'accord n'arrivera pas à réduire la dette des établissements hospitaliers en Tchéquie mais il pourrait au moins bloquer sa croissance.