Un groupe opposé à la restitution des biens aux églises écrit au Pape

14-05-2013

Un groupe d’intellectuels, opposés à la restitution des biens aux églises en République tchèque, veut adresser une lettre au Pape François, par le biais du cardinal Duka. Il lui demande de rendre impossible l’acceptation des restitutions par l’Église tchèque, en soulignant le fait que l’Église doit être « pauvre et doit servir aux pauvres ». Avant de l’envoyer, les auteurs de cette lettre, qui sont les écrivains Lenka Procházková et Milan Kohout, le documentariste Václav Dvořák, et le musicien Karel Srp, veulent rassembler d’autres signatures, afin qu’elle ait valeur de pétition. La loi sur la restitution des biens aux églises, établissant la restitution des biens saisis sous le régime communiste, a récemment suscité des controverses dans la société tchèque. Selon la loi, l’Église pourrait obtenir de la part de l’État un actif s’élevant à 75milliards de couronnes (environ 3 milliards d’euros). Mais cette loi aurait également pour but de stopper progressivement le financement des églises par l’État. Or d’après les opposants, cette loi n’aurait ni de fondements éthique ou historique, ni de fondement juridique.