Un rapport montre du doigt le manque d'efforts de l'Etat tchèque dans la lutte contre l'alcool illégal

13-11-2012

Un nouveau rapport gouvernemental critique l'Etat tchèque pour son manque d'efforts déployés dans la lutte contre le marché illégal d'alcool au cours de ces deux dernières années. Ce rapport, qui doit être discuté par le cabinet Nečas mercredi, estime que les institutions tchèques ne sont pas parvenues à mener des contrôles suffisants ou à canaliser les activités criminelles. En outre, une mauvaise communication entre les différents organes d'Etat seraient en cause. En septembre dernier, le gouvernement tchèque avait interdit la vente d'alcool fort dans tout le pays pendant deux semaines suite à une série de décès liés à la consommation d'alcool coupé au méthanol : 33 personnes sont décédées à ce jour en raison de l'alcool frelaté et plusieurs autres souffrent de séquelles.